Le canal lombaire étroit, également connu sous le nom de sténose spinale lombaire, est un état dans lequel le canal qui contient la moelle épinière et les nerfs dans la région lombaire (bas du dos) est rétréci. Cela peut causer des douleurs dans le dos, les jambes et les pieds, ainsi que des engourdissements et des faiblesses.

Il y a plusieurs causes possibles de sténose spinale lombaire, notamment l’ostéoarthrite, l’ostéophyte (croissance osseuse) et l’hernie discale. Le vieillissement est également un facteur de risque, car les disques intervertébraux peuvent s’user avec le temps et causer une rétrécissement du canal.

Le diagnostic de la sténose spinale lombaire se fait généralement par un examen physique et des examens d’imagerie tels que la radiographie, l’IRM ou la tomodensitométrie. Les symptômes peuvent être similaires à d’autres conditions, il est donc important de consulter un médecin pour un diagnostic précis.

Il existe plusieurs options de traitement pour la sténose spinale lombaire, notamment la physiothérapie, les médicaments pour soulager la douleur et l’inflammation, et la chirurgie. La chirurgie est généralement réservée aux cas graves ou lorsque les autres traitements ont échoué. Les types de chirurgie incluent la décompression spinale et la fusion vertébrale.

Il est important de noter que la sténose spinale lombaire peut être prévenue en maintenant un poids santé, en faisant des exercices régulièrement pour renforcer les muscles du dos et en évitant les mouvements répétitifs qui peuvent causer de la douleur. Il est également important de consulter un médecin si vous ressentez des douleurs chroniques dans le dos ou les jambes.

En résumé, la sténose spinale lombaire est un état dans lequel le canal qui contient la moelle épinière et les nerfs dans la région lombaire est rétréci. Il existe plusieurs options de traitement, y compris la physiothérapie, les médicaments et la chirurgie. Les mesures préventives telles que maintenir un poids santé, faire des exercices réguliers et éviter les mouvements répétitifs peuvent aider à réduire le risque de développer cette condition.

Ce syndrome correspond à une diminution du diamètre du canal rachidien au niveau des vertèbres lombaires. Souvent retrouvé en ostéopathie, le praticien va essentiellement devoir travailler la flexion lombaire de son patient afin de l’aider à « ouvrir » le diamètre du canal rachidien.

Rate this post